Custom Menu

Latest From Our Blog

Agence DMA | Bourneuf confirme son savoir-faire en rénovation dans l’hôtellerie de luxe
19029
post-template-default,single,single-post,postid-19029,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,vertical_menu_enabled,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.2,vc_responsive

Bourneuf confirme son savoir-faire en rénovation dans l’hôtellerie de luxe

Rénovation du prestigieux hôtel de la place de la Concorde 

Une rénovation haut de gamme pour un hôtel symbolique
Participer à la réalisation de la rénovation du prestigieux hôtel de la Place de la Concorde implique une multitude d’enjeux sur un chantier long et d’exception.
Depuis toujours, cet hôtel est le symbole du luxe hôtelier à Paris. Un statut qui n’est pas étranger au fait que ce monument soit un témoin du siècle des Lumières et qu’il ait été édifié sur l’un des sites parisiens exemplaires, en termes d’architecture et de patrimoine : la place de la Concorde et sa perspective monumentale.
Sa restauration, liée à l’histoire de France, implique l’intervention d’entreprises du bâtiment au savoir-faire incontesté et à l’expertise reconnue : pas moins de 400 ouvriers ont œuvré aux périodes de pointe, 150 entreprises mandatées, 600 matériaux …

L’enjeu est d’importance et les budgets engagés sont colossaux. Le contrat de plus de 100 millions d’euros, intégrant la rénovation totale du bâtiment de 14.000 m2, la décoration complète et l’agrandissement des chambres, mais aussi la création de nouveaux restaurants, d’un spa et d’une piscine en sous-sol, a été remporté par Bouygues construction.

La mission confiée à l’architecte Richard Martinet et toute son équipe pose donc cette double problématique de la prise en charge historique délicate, impliquant une radioscopie de l’édifice pour en comprendre les origines et les modifications, et de la modernisation nécessaire, pour répondre aux aspirations et aux modes de vie des clients d’aujourd’hui, habitués aux palaces internationaux.
Il s’agit donc de réinventer sans trahir, de rebâtir avec sobriété et performance.

Savoir faire haut de gamme par Lorillard, dans les règles de l’art !
En décidant de s’entourer des meilleurs artisans – ceux dont le savoir-faire en matière de rénovation de bâtiments classés est reconnu en France comme à l’étranger – le choix de Bouygues construction concernant les menuiseries extérieures s’est très naturellement tourné vers le Groupe Lorillard.
Bouygues et Lorillard avaient déjà connu une collaboration réussie et édifiante sur le chantier de rénovation du célèbre palace de la Place Vendôme, commencé une année avant.

Menuiseries extérieures en chêne à fort coefficient acoustique

La force du Groupe Lorillard s’est par ailleurs accrue, suite à son acquisition en 2016 de l’entreprise Bourneuf, entreprise familiale centenaire dans la menuiserie bois haut de gamme.
Or, Bourneuf jouit, depuis 2006, d’une grande notoriété en matière de réhabilitation de prestige de bâtiments du patrimoine, réalisée dans le plus grand soin et avec les plus beaux matériaux. Qui plus est, l’entreprise travaille avec Bouygues construction depuis plus de 10 ans, avec comme tout premier chantier les luxueuses villas du 140 rue de grenelle !

Formées aux techniques anciennes, les équipes de Lorillard ont fourni un travail dans les règles de l’art et ont porté le plus grand soin à la rénovation de la célébrissime façade classée : élément remarquable de la place Louis XV, ainsi dénommée lorsqu’elle fut conçue pour le monarque, par le célèbre architecte français Jacques-Ange Gabriel.

Initialement, le chantier de cet hôtel représentait, pour le Groupe Lorillard, plus de 360 menuiseries extérieures en chêne à fort coefficient acoustique et, pour certaines, avec un classement pare flamme pour répondre à la réglementation en matière de protection incendie.
Outre la notion de respect et de protection de l’architecture de monuments historiques, il est aussi une question de sécurité essentielle.
Or, la grande particularité de Bourneuf est de pouvoir fournir une prestation haut de gamme esthétique (en travaillant en collaboration avec les architectes et décorateurs), acoustique (spécifique à chaque espace), AEV et thermique, tout en répondant aux exigences du pare flamme.
Pour ce faire, Bourneuf a développé ses propres procès verbaux.
Pour ce chantier, le groupe est donc intervenu en fabrication, fourniture, et pose, de février 2014 jusqu’en 2016, ce qui représente environ 5000 heures de travail en atelier, et 3000 heures de pose.

Fort de sa prestation réussie, Lorillard s’est vu confié un second projet il y a environ 5 mois.
C’est la deuxième fois que le Groupe signe une collaboration engagée et motivée par la première, et non initialement prévue dans le chantier de base. La première fois, le Groupe s’était vu confier la rénovation du péristyle du palace de la Place Vendôme, après avoir réalisé les menuiseries extérieures.
Le second projet, dans le cadre du chantier de rénovation de l’hôtel de la place de la Concorde, s’avère plus ambitieux encore, en terme de technicité : les portes intérieures pare flamme coupe feu requérant une haute technicité, à forte valeur ajoutée.

Portes intérieures pare flamme coupe feu

Ainsi le Groupe a procédé à la livraison de 7 Portes 2 vantaux intérieures haut de gamme, alliant esthétique et technique.
Concernant la haute technicité, ces portes de dimensions très importantes sont des menuiseries de degré Coupe Feu 1/2 (EI30), d’un affaiblissement acoustique de 37Db.
Concernant l’esthétique, les portes comportent des moulures et des sculptures ainsi qu’un double vitrage pare flamme EI30 monté en triple avec gravure et sérigraphié Or. Ces portes sont également finies en vernis acajou foncé.

Moulure porte intérieure, finition vernis acajou foncé

Fort de 80 ans d’expérience et de l’acquisition de l’entreprise Bourneuf, le N° 1 français de la menuiserie bois se distingue une nouvelle fois dans le domaine de la conception et de la rénovation d’ouvrages haut de gamme, oeuvrant sur des chantiers de grand prestige, alliant esthétique et haute technicité !

Repères
16 740 m2 c’est la surface totale du chantier de cet hôtel sur ses 7 niveaux.
17 000 m3 de terre ont été retirés des deux niveaux de sous-sol creusés sous le site historique.
6 000 m3 de béton ont été coulés.
400 personnes ont travaillé place de la concorde au plus fort du chantier.
100 M€ ont été investis selon les premières estimations.
81 chambres (à partir de 1 200 €) et 33 suites (au prix non indiqué) vont ouvrir dans les toutes prochaines semaines.
40 marbres différents ont été utilisés pour les décorations intérieures sur un total de 600 matériaux.

Le GROUPE LORILLARD en chiffres
160 millions d’€
920 collaborateurs
1400 fenêtres/jours tous matériaux bois/PVC/aluminium
200 logements rénovés/jour
5 sites de production