Custom Menu

Latest From Our Blog

Agence DMA | DES INVESTISSEMENTS 2019 AUX AMBITIONS 2020, RETOUR SUR LES AXES DE CROISSANCE ET DE DÉVELOPPEMENT DU GROUPE LORILLARD
20450
post-template-default,single,single-post,postid-20450,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,vertical_menu_enabled,wpb-js-composer js-comp-ver-5.6,vc_responsive

DES INVESTISSEMENTS 2019 AUX AMBITIONS 2020, RETOUR SUR LES AXES DE CROISSANCE ET DE DÉVELOPPEMENT DU GROUPE LORILLARD

« Le monde bouge, les marchés bougent, les entrepreneurs doivent s’adapter ».
Ces quelques mots prononcés par Thierry LUCE, le Président du Groupe Lorillard, témoignent d’une volonté forte d’accroître de manière continue la taille et le potentiel de la société afin de conserver sa place parmi les leaders.
« Il est aujourd’hui nécessaire de continuer à investir pour résister à une pression concurrentielle nationale et internationale toujours plus importante. »
Fort de ce postulat, le Groupe Lorillard envisage un plan d’investissement de 32 millions d’euros sur 5 ans, hors croissance externe, dont 21 millions d’euros pour les 3 prochaines années, afin d’atteindre le chiffre d’affaires de 200 millions d’euros à l’horizon 2022.

 

BILAN 2019, INVESTISSEMENTS, CHANGEMENTS, ENVIRONNEMENT, RECRUTEMENTS :
VERS TOUJOURS PLUS DE CROISSANCE !

Aujourd’hui, le Groupe Lorillard figure parmi les plus grands fabricants de menuiseries industrielles en France avec ses 6 sites de production répartis à travers le pays : Chartres (28), Saint-Doulchard (18), Pralong (42), Parigné-l’Evêque (72), Decazeville (12) et Saint-Martin-de-Seignanx (40).

Des investissements industriels au coeur de la croissance

Mener une politique prioritaire en matière d’investissement industriel a été un levier incontournable de compétitivité. Cette priorité industrielle, opérée en parfaite cohérence avec le savoir-faire des équipes, a intégré la diversité géographique dans une offre multi marchés (activité chantier en hausse, vente en BtoB auprès des artisans et en BtoC auprès les particuliers) et multi produits.

En 2019, 3,3 millions € ont donc été investis dans les outils industriels pour le bois et l’aluminium à Chartres. Deux ponceuses automatiques et une centrale d’aspiration des poussières ont été installées pour l’usinage bois sur le site Chartrain.
La ligne de production automatisée pour l’aluminium a permis de doubler les capacités de production afin de concevoir, à ce jour, 120 menuiseries à frappe/jour et 60 coulissants/jour.
Les investissements ont aussi été portés sur le plan de l’amélioration thermique avec le changement de tous les luminaires de l’usine de Saint-Doulchard (9000 m²), remplacés par des LED, afin de générer des économies d’énergie.
Soit une politique d’investissements pensée comme homogène, cohérente et organisée pour répondre à un marché de plus en plus concurrentiel.

L’acquisition de HP Fermetures & Menuiseries, un facteur de développement

Le 7 novembre 2019, le Groupe Lorillard reprenait les activités et actifs de la société Fermetures Henri Peyrichou, spécialisée dans la fabrication de menuiseries (PVC et aluminium) et de volets roulants.
Cette société, située dans le Sud-Ouest de la France, jouit d’une belle notoriété s’étendant de la Rochelle à Nîmes en passant par Limoges.
Le Groupe Lorillard, qui a repris 134 salariés et créé 2 emplois supplémentaires, s’est engagé à redynamiser l’activité industrielle et commerciale de la société renommée « HP Fermetures & Menuiseries » en stabilisant et en réorganisant l’entreprise.

Un des premiers objectifs est de densifier l’activité BtoB avec la vente aux artisans, ce marché représentant 16 millions € sur les 21 du CA de HP. Quant aux objectifs 2020, ils visent plus spécifiquement le développement de l’activité chantier qui devrait passer de 4 millions €, à 10 millions dans 3 ans et 15 millions dans 5 ans.
Ces investissements sont également la marque d’une volonté forte du groupe de recentrer l’activité sur le grand-ouest, en renforçant les liens et la relation de confiance avec les clients artisans locaux. Il s’agit aussi de compléter la gamme de produits HP avec de nouveaux matériaux comme le bois ou le composite, et notamment le tout nouveau coulissant Twinéa 2.
Deux gammes d’importance qui entrent dans le portefeuille produit de HP Fermetures & Menuiseries sans impacter de surcoût pour le Groupe, puisque les usines sont déjà effectives. Et inversement, avec l’offre mixte PVC/Aluminium de HP Fermetures & Menuiseries qui sera popularisée auprès de toutes les forces de vente du Groupe.

Site de production et siège social HP Fermetures & Menuiseries, Saint-Martin-de-Seignanx (40).

Une culture du changement responsable

Plusieurs modes de fonctionnement ont également été modifiés rappelant la grande vigilance du Groupe quant à l’impact de sa production sur l’environnement : Lorillard réaffirme sa conscience environnementale et sociétale placée au coeur de son développement.
Ainsi, la flotte des véhicules commerciaux parisiens et l’ensemble des chariots élévateurs des usines sont passés à l’électrique. Des bornes de charge ont été installées sur le parking de Chartres et réflexion est menée avec le transporteur pour que la flotte de camions parisiens passe également à l’électrique.
De même, l’acquisition du 6ème site de production (Saint-Martin-de-Seignanx) oeuvre pour une stratégie de maillage du territoire, avec l’objectif de minimiser les coûts de transports (4 % du chiffre d’affaires du Groupe) en produisant toujours au plus près des clients.

À ces changements organisationnels et logistiques, il faut ajouter l’arrivée, en Juin 2019, de Virginie Fayemendy (détentrice d’un master en environnement industriel) en tant que responsable HSE-Hygiène Environnement et Sécurité.
Virginie réalise un audit environnemental de l’ensemble des sites de production, avec pour mission l’amélioration environnementale des usines du Groupe. Elle aura aussi en charge le dossier du recyclage, un dossier qui a déjà, au sein du groupe, une longue antériorité avec des actions comme celle du recyclage des chutes et menuiseries bois dans les chaudières biomasses, chauffant les 3 sites de production bois du Groupe, ou celle de la recyclabilité des chutes de PVC par l’entreprise Paprec.

Par ailleurs, depuis sa parution en juillet 2019, le Groupe Lorillard adhère à la charte de l’UFME sur la récupération, le tri et le recyclage des menuiseries PVC.
Autre dossier important pour Virginie, celui de la sécurité et des EPI. Elle poursuivra le développement des actions déjà menées -notamment celle de l’ergonomie au poste de travail- qui ont permis de diviser par 3 le nombre d’accidents de travail en 4 ans.
Enfin, sur ce volet environnement, il est à noter l’action remarquable de la marque Bourneuf qui poursuit sa politique de reboisement (depuis 2014), en replantant un arbre pour chaque m3 de bois utilisé. Cette initiative menée avec une association française d’Insetting sera prochainement généralisée à l’échelle du Groupe.

De gauche à droite, Bruno Bonnamour, Hubert Marti, Thierry Luce et Virginie Fayemendy.

 

RECRUTEMENTS,
LORILLARD MUSCLE SON JEU

L’année 2019 fut aussi intensive en recrutements avec plus de 60 recrutements dans le Groupe dont 9 qui ont été essentiels pour mieux structurer les équipes.
Début 2019 Gérard Coron-Dall’o a pris ses fonctions en tant que Directeur Commercial du réseau Lorenove et Directeur Marketing/Communication de l’ensemble des marques du Groupe Lorillard, sous la responsabilité de Pierre Lorillard.
En Mars 2019, Hubert Marti a rejoint le Groupe en qualité de Directeur Industriel pour l’ensemble des sites.
Juin 2019, a salué l’arrivée de Virginie Fayemendi (susmentionnée) responsable HSE du Groupe.
Jean-Christophe Péron a intégré les Fenêtres Lorenove en qualité de Développeur Réseau rejoint par deux animateurs réseau, Nathalie Careaux et Paul Moriaud.

Josselin Richard, a rejoint également le Groupe en qualité de Directeur des ventes pour les marques Lorebat (vente aux artisans) et Molenat (négoce matériaux).
Puis début 2020, Sonia Mougey est devenue Directrice Commerciale de HP Fermetures & Menuiseries, épaulée par Bertrand Hubert, nouveau Directeur d’exploitation pour la division chantier sur le sud-ouest.
Deux ingénieurs des Arts & Métiers ont également été recrutés pour le déploiement des investissements industriels du Groupe sur les 6 sites de production. Ils ont pour mission de rationaliser les capacités industrielles du Groupe.
Et Lorillard compte bien poursuivre sur sa lancée en recherchant de nouveaux talents pour renforcer ses équipes.

Sonia Mougey nouvelle Directrice Commerciale de HP Fermetures & Menuiseries et Thierry Luce.

Près de 30 offres d’emplois sont en ligne sur le site Internet du Groupe, parmi lesquelles : un Directeur Supply Chain pour l’ensemble des sites du Groupe, des ingénieurs conducteurs de travaux pour Paris, des ingénieurs pour le service Recherche & Développement, des ingénieurs de projets industriels, des chefs de chantier, des dessinateurs, des responsables de production, des métreurs, des poseurs, des menuisiers d’atelier, des technico-commerciaux, etc.
La politique de recrutement est en parfaite concordance avec le développement du groupe et la chronique d’une croissance annoncée en 2020 !

 

2020,
NOUVELLE DYNAMIQUE D’INVESTISSEMENTS

Le Groupe accélère et double ses capacités d’investissements industriels destinés, notamment, à une automatisation et robotisation des usines qui doivent afficher une compétitivité renforcée face à la concurrence des pays de l’Est.
Si plus de 10 millions de fenêtres par an sont fabriquées en France, il n’en demeure pas moins que plus de 10% de part de marché provient de l’importation, ce qui est une part non négligeable du marché à réinterroger.
Cette nouvelle politique d’investissements s’accompagne d’une nouvelle dynamique d’automatisation, mais ne signifie pas que le Groupe automatise ses usines pour remplacer des salariés, bien au contraire. Comme évoqué un peu plus haut, 60 personnes ont été recrutées en 2019 et plus de 30 postes sont actuellement à pourvoir.
L’autre facteur favorisant cette dynamique est le vieillissement de la pyramide des âges : les personnes partant à la retraite ne seront pas forcément remplacées, ce qui permettra de stimuler l’optimisation des talents sur des postes pour lesquels un savoir-faire humain est nécessaire.

Côté investissements, 7 millions € vont donc être dédiés aux outils industriels, notamment 5,2 millions dans le bois. En effet, l’activité bois est très porteuse, l’UFME relève 3% de croissance en France pour cette filière en 2019. Le marché du bois opère une évolution notable sur le marché des chantiers de rénovation où la demande client est de plus en plus forte, ainsi que dans le neuf, ce qui est encore plus récent et inhabituel.

L’objectif est donc d’augmenter la capacité de production bois du Groupe à plus de 25 % d’ici 2022.
Lorillard est N° 1 sur le bois en France, pour son volume de production, tout en assurant une grande variété d’essences : Chêne, Mélèze, Pin, Moabi, Sapelli.
Pour ne prendre que deux exemples, les carnets de commande de la marque Bourneuf sont approvisionnés à un an, ce qui représente un portefeuille de commande de près de 18 millions € ;
ceux de Lorillard le sont à 8 mois avec une usine à Chartres qui produit 60 menuiseries bois/jour.

Ainsi, ce sont :
2,6 millions € qui seront investis chez Bourneuf pour intégrer un nouveau centre d’usinage au sein du futur agrandissement de près de 1000 m² de l’usine (février 2020). Une tronçonneuse, une déligneuse et une raboteuse 4 faces y seront également installées (septembre 2020) permettant d’améliorer la productivité de près de 25 %.
Pour répondre à l’accroissement des commandes, 1,5 millions € seront investis à l’usine de Chartres avec un nouveau centre d’usinage (corroyeuse) qui permettra d’améliorer la productivité, ainsi qu’une seconde cabine de laquage automatisée (pour la garantie 10 ans des finitions). Cette automatisation viendra soutenir les équipes, déjà en 3-8, pour leur permettre d’assurer plus de 50 % de la production bois sur les 3 ans à venir.

1,1 millions € seront investis à l’usine de Rodez chez Molenat pour intégrer une ponceuse automatique pour les ouvrants et les dormants, un centre d’usinage pour le cintrage des menuiseries, ainsi qu’un système d’assemblage et de palettisation automatisé. Des outils qui soulageront les équipes, des tâches à faible valeur ajoutée, pour concentrer les efforts sur d’autres outils de production, afin d’accroître la fabrication en passant la capacité de production des équipes en 2-8 dès le mois de juillet 2020.

Pour le reste, 1,8 millions € seront dédiés aux investissements sur la chaîne aluminium de Chartres. Une nouvelle ligne automatisée va être mise en place pour le vitro-sertissage avec encollage des angles. Cette ligne s’intègre à la continuité d’optimisation de l’usinage aluminium qui, l’an passé, avait accueilli un nouveau centre de débit et d’usinage automatisé. L’objectif étant d’augmenter le volume de production de châssis aluminium de 120/ jour actuellement à 250/ jour fin 2020.

2020 s’annonce donc comme une année confortant la place de leader français de la menuiserie du Groupe Lorillard, et peut-être davantage …

Nouvelle machine ligne bois sur le site de Chartres (28).

 

LORILLARD EN QUELQUES CHIFFRES…
1200 menuiseries produites/jour.
1050 salariés (avec l’achat de HP Fermetures & Menuiseries).
CA 2019 = 180 millions d’euros et 160 millions sans le rachat de HP avec un objectif de 200 millions d’euros à l’horizon 2022.
+ 5% de croissance en 2019.
Croissance de l’activité chantier = 100 millions € en 2019.
Croissance de Lorillard Entreprise – dédiée aux grands chantiers – de 52 millions € en 2017 à 70 millions € en 2019.
Croissance de Lorenove Grands-Comptes – au service des copropriétaires et de l’habitat résidentiel collectif – de 10 millions € en 2018 à 15 millions € en 2019.
Croissance de Bourneuf – consacrée aux chantiers bois haut de gamme et/ou très spécifiques – de 9 millions € en 2016 à 14 millions € en 2019.